Fodmapedia : l’outil indispensable pour réussir votre régime pauvre en Fodmap

Last modified date

Comments: 0

Fatigué(e) de chercher la teneur en Fodmap d’un aliment dans tous les sens ? Des informations qui se contredisent ? De ne pas connaître les quantités exactes que vous pouvez consommer ?

J’ai une bonne nouvelle pour vous : Fodmapedia répond à tous ces problèmes… et en français !

Rendez-vous en bas de l’article si vous souhaitez tester l’application gratuitement pendant un mois 🙂

Connaître la teneur en Fodmap d’un aliment en 1 clic

Fodmapedia est une véritable encyclopédie française des Fodmap.

Cet outil a été pensé pour toutes les personnes qui souffrent du Syndrome de l’Intestin Irritable et qui doivent suivre un régime pauvre en Fodmap. Pour rappel, il est important d’être suivi par une diététicienne spécialisée ou un professionnel de santé pendant ce régime.

Le principe de Fodmapedia est simple. Il suffit de chercher un aliment dans la barre de recherche pour connaître la teneur en Fodmap de celui-ci.

fodmapedia

Le type de sucre présent dans l’aliment (sorbitol, mannitol, lactose etc) est également précisé ainsi que le nombre de grammes à partir duquel l’aliment devient modérément riche ou très riche en Fodmap.

Fodmapedia permet de trier les aliments selon le sucre présent dans chacun d’entre eux. En cochant « sorbitol », seuls les aliments qui contiennent du sorbitol apparaissent. Si vous devez réintroduire ce sucre, vous n’aurez qu’à choisir un de ces aliments parmi la liste.

fodmap sorbitol

Cela vous permet de procéder à la phase de réintroduction et à la phase de personnalisation du régime plus simplement (voir explications). Autrement dit, Fodmapedia peut devenir votre allié sur le long terme et vous permettre de repérer les aliments que vous supportez ou ne supportez pas.

Fodmapedia : une base de donnée complète et fiable

Avant de découvrir Fodmapedia, j’utilisais l’application Fodmap créée par la Monash University (celle qui a mis au point le régime pauvre en Fodmap) par souci de fiabilité. J’avais même écrit un article sur cette application car elle m’a vraiment aidé à gérer mon Syndrome de l’Intestin Irritable au quotidien.

J’ai pu m’entretenir avec le créateur de Fodmapedia et m’assurer du sérieux des données présentées.

L’avantage, en plus de la langue française, c’est que Fodmapedia comporte les aliments testés par la Monash University mais aussi de nombreux autres. Aujourd’hui, je n’utilise plus que Fodmapedia et je vais vous expliquer pourquoi.

Une application complète pensée pour les « débutants »

La base de données Fodmapedia est bien plus complète que celle présente dans l’appli Fodmap, ce qui est non négligeable surtout lorsqu’on débute et que l’on se sent complètement perdu dans la jungle des Fodmap.

Pour vous donner un petit exemple, il existe 30 fromages recensés dans l’appli Fodmap contre 1200 sur Fodmapedia… une information indispensable pour les amateurs de Fromage (ou les français, tout simplement ;)).

La Monash University n’est pas la seule à effectuer des tests sur les Fodmap et Fodmapedia enrichit donc sa base de données avec d’autres études ou en analysant la composition des aliments présents en supermarché.

Pour chaque aliment, de nombreuses variantes sont indiquées. Vous connaîtrez exactement la différence entre le camembert classique, le camembert au calvados ou encore le camembert canadien.

Ces variantes sont très importantes car un même aliment peut être à la fois pauvre et riche en Fodmap selon son mode de préparation (en conserve, frais…) ou ses formes (le tofu ferme est pauvre en Fodmap alors que le tofu soyeux est riche en fodmap…).

fodmapedia lait

Lorsque j’ai découvert Fodmapedia, j’ai été agréablement surprise par la quantité et la précision des informations. Même quand on ne connait pas la teneur en Fodmap d’un aliment, ce « manque » est généralement précisé.

Cela signifie que l’aliment n’a pas été testé et qu’à ce jour, aucune information fiable n’est disponible. Même si on ne sait pas vraiment si on peut le consommer ou non, cela nous évite d’aller chercher l’information et d’y passer beaucoup de temps.

Des photos pour repérer la quantité

fodmapedia myrtille

Autre fonctionnalité intéressante : la possibilité de visualiser la quantité autorisée d’un aliment en photo.

Cette fonction peut être utile une fois que vous avez réalisé les 3 étapes du régime, que vous connaissez votre tolérance à chaque sucre et que vous êtes un peu plus à l’aise avec les Fodmap en général.

Plus besoin de sortir votre balance à chaque fois, vous pouvez désormais mesurer « à l’oeil ». Les photos ne sont pas présentes sur toutes les fiches mais vous les trouverez sur une cinquantaine d’entre elles (fruits et légumes principalement).

Des recettes variées et adaptées

Fodmapedia propose de nombreuses recettes pour satisfaire tous les palais (apéritifs, entrées, plats, desserts, goûter…).

Si une recette est riche en Fodmap, Fodmapedia vous propose de remplacer l’aliment problématique par un autre aliment pauvre en Fodmap. Il existe de nombreuses alternatives aux aliments riches en Fodmap et il serait donc dommage d’abandonner totalement une recette si elle peut être ajustée 🙂

fodmapedia recette

En conclusion, j’ai été vraiment conquise par cet outil complet, fiable et simple d’utilisation. J’aurais aimé le trouver au tout début de mon syndrome et j’espère donc qu’il pourra vous aider.

Si cela vous intéresse, vous pouvez tester gratuitement l’application en version premium (accès à toute la base de données ainsi qu’aux recettes), en cliquant juste ici.

Sachez que vous avez la possibilité d’utiliser Fodmapedia comme une application en suivant cette procédure très simple.

Bonne découverte !

N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé si vous utilisez le lien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment