Régime pauvre en Fodmap : un diététicien spécialisé répond à vos questions !

Last modified date

Comments: 0

La semaine dernière, je vous ai demandé sur Instagram quelles étaient les questions que vous vous posez le plus sur le régime pauvre en Fodmap.

Florian, un diététicien-nutritionniste spécialisé dans les troubles digestifs y a répondu en vidéo. Florian travaille pour le centre de soins Guty dont l’objectif est d’accompagner les personnes atteintes de pathologies digestives en leur proposant des thérapies validées cliniquement et recommandées par les associations de gastroentérologie.

0:28 : Quels sont les dangers à suivre un régime pauvre en Fodmap (strict) sur le long terme ?

Ce régime peut mener à un amaigrissement voire une dénutrition ainsi qu’à des carences alimentaires, c’est pourquoi il doit être encadré par un professionnel de santé diététicien.

0:41 : Pendant la phase 1 du régime (éviction de tous les Fodmap), doit-on recommencer le régime à zéro  si on “craque” ? 

Tout dépend du “craquage”, et de la quantité de FODMAP ingérée dans la journée. Si celui-ci n’est intervenu qu’une fois dans la semaine au cours d’un repas et en quantité limitée, aucune nécessité de recommencer. Dans le cas contraire, il vaut mieux reprendre à 0 pour obtenir les meilleurs résultats possibles. Le mieux c’est qu’il n’y ait pas de craquage.

1:07 : Combien de temps faut-il à peu près pour ressentir les effets du régime pauvre en Fodmap ? Est-ce possible de ne pas les ressentir ?

Le délai de diminution des symptômes est très différent d’un individu à un autre. Néanmoins, généralement on remarque une baisse de ces derniers sur une période allant de 2 à 6 semaines avec des patients qui, parfois, observent une amélioration dès les premiers jours de mise en place de ce régime.

Malheureusement, certains individus ne sont pas sensibles au régime Fodmap, seulement 25% des sujets souffrant du syndrome de l’intestin irritable (SII). D’autres programmes nutritionnels ont montré un intérêt, je les encourage donc à se tourner vers un professionnel de santé diététicien pour les accompagner au mieux.

1:39 : Est-il possible de ne supporter aucune catégorie de Fodmap ? Dans ce cas là, dois-je les éviter à vie ? 

Nous accompagnons plus de 300 patients, jusqu’ici aucun d’entre eux n’a été confronté à cette problématique, en revanche il peut arriver que seulement de très petites quantités puissent être consommées. C’est le rôle de votre professionnel de santé diététicien d’organiser avec vous cette phase de personnalisation.

2:02 : Une fois que les 3 phases du régime sont validées, est-ce que je dois re tester régulièrement les aliments pour voir si je les supporte à nouveau ? Si oui, à quelle fréquence ? 

Lors de la dernière phase, je vous conseille de rester sur l’alimentation que vous tolérez, et de retenter la réintroduction les semaines suivantes en étant accompagné par un professionnel de santé diététicien.


N’hésitez pas à me dire en commentaire si cette vidéo vous a été utile et si vous vous posez d’autres questions sur le régime pauvre en Fodmap, j’y répondrai avec plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment