Qu’est-ce que le Syndrome de l’Intestin Irritable (ou colopathie fonctionnelle) ?

Last modified date

Comments: 4

Le Syndrome de l‘Intestin Irritable (ou colopathie fonctionnelle) est un trouble fonctionnel digestif chronique. Il provoque des douleurs abdominales (ballonnements, nausées, spasmes) et des problèmes de transit intestinal.

On emploie le mot trouble et non pas maladie car aucune lésion ni malformation n’est retrouvée chez les personnes atteintes du Syndrome de l’Intestin Irritable (SII).

Ce syndrome est bénin, c’est-à-dire qu’il n’est pas dangereux et n’engendre pas de complications à long terme. Il peut être néanmoins très handicapant au quotidien.

Quels sont les symptômes du Syndrome de l’Intestin Irritable ?

Les symptômes les plus fréquents sont :

  • Douleurs abdominales. Celles-ci peuvent être ressenties tout le long du tube digestif
  • Ballonnements
  • Troubles du transit (constipation, diarrhée ou alternance des deux)
  • Digestion difficile (ou dyspepsie) occasionnant parfois un reflux gastro-œsophagien.

Les douleurs peuvent être engendrées ou amplifiées par l’ingestion de certains aliments comme ceux qui sont gras, épicés ou riches en Fodmap.

Le Syndrome de l'Intestin Irritable provoque des douleurs abdominales chroniques

Comment explique-t-on ces symptômes ?

D’après de récentes études, certains patients atteints du Syndrome de l’Intestin souffriraient :

  • d’un déséquilibre du microbiote. Les sujets présentent une flore intestinale déséquilibrée et une moins grande variété de bactéries
  • d’une micro-inflammation intestinale et d’une porosité de ses cellules (pour 50% d’entre eux)
  • d’une altération de la motricité de l’intestin grêle et du côlon. Le transit est donc trop rapide ou trop lent
  • d’une hypersensibilité des nerfs intestinaux. Une sensation normale chez un sujet sain peut être perçue comme douloureuse chez le colopathe. Les ballonnements et contractions des intestins sont donc plus douloureux.

Comment savoir si je souffre du Syndrome de l’Intestin Irritable ?

Le diagnostique du SII s’établit par élimination. Vous devez en premier lieu consulter un gastro-entérologue pour passer des examens qui écarteront toute autre maladie digestive. En cas d’examens normaux et de troubles fonctionnels digestifs persistants depuis six mois, votre médecin vous posera une série de questions pour déterminer si vous souffrez du SII ou non.

Pourquoi le SII se déclenche-t-il ?

Les causes exactes du déclenchement du Syndrome de l’Intestin Irritable ne sont pas connues à ce jour. Il semblerait néanmoins qu’il puisse se développer après :

  • Une pathologie digestive aiguë ou une intoxication alimentaire
  • Une longue période de stress
  • Un choc émotionnel

Le Syndrome de l’Intestin Irritable se soigne-t-il ?

À ce jour, il n’existe pas de remède pour soigner le Syndrome de l’Intestin Irritable bien que cela fasse l’objet de beaucoup de recherches. Des médicaments pour traiter les symptômes au cas par cas peuvent être prescrits par votre gastro-entérologue.

L’amélioration des symptômes passent plutôt par un aménagement du style de vie : alimentation personnalisée en fonctions des tolérances individuelles, gestion du stress, repos, thérapies alternatives… à vous de trouver ce qui vous réussit le mieux !

Côté alimentation, le régime pauvre en Fodmap a fait ses preuves pour améliorer la qualité de vie de 3 patients sur 4 souffrant du SII.

Si vous voulez en savoir plus sur ce régime et comment le mettre en place, n’hésitez pas à consulter mon article sur le sujet 🙂

La menthe poivrée peut atténuer les symptômes du Syndrome de l'Intestin Irritable
La menthe poivrée peut atténuer les symptômes de la colopathie fonctionnelle digestive

Enfin, l’huile essentielle de menthe poivrée (prise en capsule entéro-soluble libérée dans l’intestin grêle) a également montré son efficacité pour diminuer certains symptômes comme la douleur associée aux ballonnements. Elle est antispasmodique, facilite la digestion et a également une action anti-inflammatoire.

Pour rappel : les huiles essentielles ne doivent pas être prises n’importe comment car elles sont extrêmement concentrées et peuvent être dangereuses pour votre santé. L’huile essentielle de menthe poivrée sera plus efficace en comprimé entéro-soluble. Si vous choisissez de la prendre par voie orale, il faut toujours diluer les gouttes (2 maximum) dans une cuillère de miel, d’huile d’olive ou de yaourt.

4 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post comment